La formation d’Assistante Médicale « en route » pour 2020 !
10 octobre 2019

Mais au fait, qu’est-ce qu’un-e Assistant-e Médical-e ? quelles sont ses missions ?

Le contexte tendu avec la grève des urgences qui se poursuit à ce jour montre bien, s’il en était besoin, la nécessité de la refonte du système de prise en charge des patients. Le projet gouvernemental de création de 4000 postes d’assistant médical s’inscrit dans cette réorganisation nécessaire.

Trois enjeux :

  • Favoriser un meilleur accès aux soins des patients (rendez-vous plus rapides,..)
  • Donner du temps au médecin pour assurer de meilleures conditions d’exercice (suivi médical, soins,  ..)
  • Améliorer la coordination et la continuité des soins avec les autres acteurs de la prise en charge des patients.

Chaque médecin pourra choisir les missions de l’Assistant-e Médical-e.

Voici quelques exemples de tâches que l’Assistant Médical pourra faire :

Administratives : accueil, création/gestion du dossier informatique patient, recueil et enregistrement des informations administratives et médicales, accompagnement de la mise en place de la télémédecine dans le cabinet…

En lien avec la consultation : aide au déshabillage, prise de constantes, mise à jour du dossier patient (dépistages, vaccinations, mode de vie), délivrance de tests de dépistage, préparation et aide à la réalisation d’actes techniques…

D’organisation et de coordination : les assistants médicaux pourront remplir une mission de coordination, notamment avec les autres acteurs intervenant dans la prise en charge des patients.

Est-ce qu’une secrétaire médicale déjà en poste pourra devenir Assistante Médicale ?

La réponse est oui, comme dit dans l’article sur le CQP d’Assistante Médicales, il sera possible d’obtenir par la formation continue ou la VAE le titre d’Assistant-e Médical-e.

Comment l’employeur pourra-t-il faire ?

=> Entrer dans le dispositif établi par l’avenant 7 à la convention médicale le 20 juin 2019. L’avenant prévoit bien que l’assistant médical ne doit pas prendre la place d’un emploi existant. Dans ce cas votre employeur est tenu d’embaucher sur le poste de secrétaire médicale laissé vacant.

=> inciter la/le salarié-e à faire la formation du CQP Assistante Médicale pour valider les compétences acquises par une pratique jusqu’alors non reconnue. Cela doit se traduire en fin de formation par un nouveau positionnement professionnel, que la nouvelle grille de classification a prévu.

Le dernier point d’avancement du dossier date du 9 septembre 2019. Il confirme que Les praticiens vont pouvoir commencer à contractualiser avec l’assurance maladie dès cet automne.

Il y aura une dérogation, par rapport à l’exercice illégal, pour que les personnes puissent exercer comme Assistant-e Médical-e du moment qu’elles sont dans le cursus de formation.

Les praticiens qui contractualisent s’engagent à ce que la personne choisie/ recrutée soit envoyée en formation dans les 2 ans qui suivent. Elle devra obtenir sa qualification dans les 3 ans.

Si vous êtes en poste et intéressé-e par cette possible évolution professionnelle n’hésitez pas à en parler à votre employeur. Il peut y gagner des avantages financiers puisque le dispositif prévoit une aide financière, si le praticien rempli les conditions bien sûr.

Si vous recherchez un emploi très vite les organismes de formation vont mettre en place la formation CQP d’Assistante Médicale au plus tard septembre 2020.

Florence Maury Secrétaire Fédérale