Printemps prometteur pour la classification des cabinets médicaux
27 mars 2018
Diplôme d’assistante médico-technique
11 juillet 2018

Une mesure qui va dans le sens de la protection des salariés.

Les décrets N°2018-437 et 2018-438 du 4 juin 2018 (JO du 5 juin 2018) ont redéfini les règles en matière de protection contre les risques radiologiques. Elles s’appliquent depuis le 1er juillet 2018. La valeur limite d’exposition (VLE) du cristallin (organe de l’œil) aux rayonnements ionisants, qui était fixée à 150 mSv* sur 12 mois consécutifs est abaissée à 20 mSv à compter du 1er juillet 2023.

À titre transitoire, du 1er juillet 2018 au 30 juin 2023, la valeur limite cumulée sera fixée à 100 mSv, pour autant que la dose reçue au cours d’une année ne dépasse pas 50 mSv.

Pour assurer la protection de ses salariés l’employeur devra désigner un conseiller en radioprotection. Soit une personne physique salariée dite « personne compétente en radioprotection » titulaire d’un certificat de formation, soit une personne morale dite « organisme en radioprotection » OCR qui devra être certifiée.

*un millisievert ( mSv ) est défini comme « la dose de rayonnement de fond cumulée moyenne à un individu pendant 1 an, à l’exclusion du radon, aux Etats-Unis ».